Un vernissage peut en cacher d'autres

Photo prise sur le tournage du film Dans le cadre du projet régional "Rêves de cité ou les territoires de l'utopie", le lycée agricole La Germinière a axé sa réflexion artistique sur le thème de la frontière urbain-rural. Deux projets ont été menés en parallèle.

Visualiser le film produit par les Terminales bac pro

La frontière, la limite, entre l’urbain et le rural ?

Nous avons axé notre réflexion sur le thème de la frontière urbain-rural. Cette frontière existe-t-elle ? Quel est l’objet de cette frontière ? Quelle est sa nature ? Dans le cadre des cours, elle a été envisagée de différents points de vue (espace, temps, social, sociétal, imaginaire…) et à différentes échelles (du local au mondial/global).

Un de nos partenaires culturels nous a signalé la présence d’un acteur qui pouvait parfaitement s’inscrire dans notre réflexion ; Piacé Le Radieux, association installée à 30 kms du Mans travaille depuis quelques années sur les traces d’un projet architectural de Le Corbusier et Norbert Bézard (paysan et artiste local) :
« la Ferme radieuse et le Village coopératif », une proposition utopique résolument moderne de la vie à la campagne (confort-hygiène) avec une approche techniciste de l’agriculture.

C’est par l’intermédiaire de cette association que nous avons rencontré Stéphane Vigny, artiste plasticien.


Autre utopie, la Cité Idéale de Fontevraud

Se fondant sur l’identité originelle du lieu – une cité monastique, cité pénitentiaire puis cité contemporaine– la Cité Idéale de Fontevraud se propose de remettre le monument dans le «mouvement de l’histoire » une confrontation permanente avec la société contemporaine et ses enjeux.
Aujourd’hui, le projet culturel, nourri de cette histoire atypique, consiste à dépasser la simple logique d’un monument historique à contempler pour faire de ce lieu une « cité à vivre », un lieu laboratoire où l’on met en jeu et en question le « vivre ensemble aujourd’hui ».
Fontevraud, partenaire du réseau régional nous a proposé un atelier artistique in situ avec l’artiste Samuel Yal , sculpteur et réalisateur en cinéma d’animation.

Deux projets artistiques en parallèle

Les élèves des deux classes de Terminale Bac pro avaient l’opportunité de choisir entre deux propositions de démarche créative : deux artistes, deux arts, deux lieux.
Le projet avec Stéphane Vigny s’est déroulé dans l’établissement La Germinière. Sa démarche de détournement d’objets a suscité un intérêt immédiat de 27 élèves, venus de deux formations différentes : histoire de commencer à dépasser les frontières.
29 autres élèves se sont rendus à Fontevraud. Samuel Yal leur a présenté sa technique d’expression. Dans un premier temps les élèves ont été un peu déroutés par cette entrée un peu plus conceptuelle au démarrage, que peut être le cinéma d’animation.

Un vernissage peut en cacher d’autres

Une oeuvre d'élèveUne présentation des créations, courts-métrages  et installations, ont remporté un vif succès avec des retombées inattendues. L’artiste Stéphane Vigny a proposé, lors de la Quinzaine d’art contemporain à Piacé en juin prochain, de reproduire à une échelle encore plus importante, la Dame de Paille et d’exposer deux autres œuvres.
Le gérant de la superette de la commune expose actuellement une des œuvres : la Brouette Urbaine. La commune de Rouillon se propose de créer un parcours des installations plastiques.


Tournage du film Le 13 mars dernier, l’un film d’animation a fait l’avant-première d’un film de fiction aux Cinéastes du Mans (cinéma d’art et essai). Le 23 mai prochain, les courts-métrages des élèves seront présentés dans le cadre d’une journée sur le cinéma d’animation intitulée «Entrée dans les coulisses de la création », à Fontevraud.

L’aventure artistique continue, ces jeunes en sont ravis !