Le programme régional d'animation et de développement des territoires

Le programme régional d’animation et de développement des territoires (PRADT) vient en complément de la mission d’animation des établissements agricoles publics. Il bénéficie de l’appui du conseil régional qui le dote de 50 000 € par an.


Visite sur le terrainRépondre aux besoins des territoires et faire du territoire un support pédagogique, telles sont les deux finalités indissociables de ce programme. Chaque année, une trentaine d’actions sont retenues par la DRAAF/SRFD en lien avec les animateurs de réseaux. Ces actions portent sur l’éducation à l’environnement, le développement durable, l’action culturelle, l’animation sportive, l’égalité des chances… ; la diversité de ces thématiques reflète également la diversité des partenariats avec les territoires qu’ils soient ruraux ou périurbains.

Conduite de projets, prise de responsabilité, nos élèves abordent concrètement les notions de solidarité et de citoyenneté.

Logo Conseil régional des Pays de la Loire

 

 


Le développement du monde agricole et rural, un enjeu de l'enseignement agricole depuis sa création.
Depuis ses origines, l’enseignement agricole a eu pour ambition, au delà de sa mission de formation, de participer au développement du monde agricole et rural. Les lois de 1960 et 62 introduisent  notamment la pédagogie de l’étude du milieu et l’éducation socio-culturelle ouverte sur l’environnement de l’établissement. Les lois de 1984 qui ont mis en place l’actuelle organisation de l’enseignement agricole ont défini, en complément des missions de formation initiale et continue, l’animation rurale, la coopération internationale, l’insertion sociale, scolaire et professionnelle, l’expérimentation, la recherche et le développement agricole. La  loi relative au développement des territoires ruraux du 23 février 2005 impulse une nouvelle dynamique au profit du monde rural qui prend en compte les évolutions récentes et contrastées des territoires. Ainsi, le législateur a élargi la mission « d’animation du  milieu rural » à « l’animation et au développement des territoires ».

Les lycées agricoles : des établissements ancrés dans leur territoire.
Des lycées ancrés dans leur territoire Les projets d’établissement doivent répondre aux attentes des territoires ; la présence d’internats, d’équipements sportifs et socio-culturels, d’exploitations agricoles et d’ateliers technologiques sont autant d’éléments de vitalisation et de synergie possibles dans les domaines de l’animation et du développement rural. Cet ancrage passe également par le renforcement et la recherche de nouveaux partenariats tant au niveau local qu’au niveau régional (conseil régional, collectivités locales, services déconcentrés de l’état, organisations professionnelles, associations…). Certains partenariats ont été  formalisés : convention cadre pour l’éducation à l’environnement, convention « culture-agriculture », convention « égalité des chances »…

 

Le territoire au service de l'éducation.

Les orientations engagées par le conseil régional mettent en avant la citoyenneté et la solidarité, l’approche territoriale et le développement durable des territoires. Dans le cadre de son projet éducatif  la Région a mis en place un programme d’action éducatives pour lequel l’enseignement agricole est à la fois bénéficiaire et partenaire. L’appui à la mission d’animation et de développement des territoires de l’enseignement agricole public vient en complément à ce programme d’action.Le déceloppement durable en image

Un réseau au services des territoires
La politique d’animation régionale de l’enseignement agricole public s’appuie sur la mise en réseau des établissements autour de quelques thématiques dominantes : action culturelle, EPS, agriculture et développement durable, éducation à l’environnement, insertion, santé et vie scolaire, coopération internationale…

 

Ces réseaux co-animés par le SRFD et les animateurs et/ou correspondants en établissements permettent de mutualiser les ressources et les pratiques, d’initier et d’accompagner les projets. Le CRIPT, structure rattachée au LEGTA Jules RIEFFEL de Saint HERBLAIN, support de ce travail en réseau, est un outil adapté facilitant l’intervention dans ce domaine de la Région pour l’enseignement agricole public.


 Les actions éligibles à ce programme doivent :

  • présenter un intérêt pédagogique : elles sont en relation avec la formation (activités pluridisciplinaires, modules locaux, projets d’utilité sociale…)
  • avoir un intérêt territorial (correspondant à un besoin, à un intérêt ou à une demande exprimée par le territoire)
  • être conduites en partenariat : collectivités territoriales, associations, organisations professionnelles.
    contribuer à l’éducation à la citoyenneté des formés (connaissance des acteurs du territoire, formation à la prise de responsabilité…).

Les actions conduites par les établissements s’inscrivent prioritairement dans une démarche de réseau et/ou dans le cadre de conventions existantes (culture-agriculture, éducation à l’environnement…) ou dans le cadre de nouveaux partenariats à envisager (ministère de la jeunesse et sports…).

Les champs couverts par ce programme sont les suivants :

L’action culturelle : portée par le réseau ART’UR la démarche s’organise autour d’une thématique bisannuelle.

L’animation sportive avec notamment l’appui aux sections études et animations sportives (7 sections pour 5 établissements) qui participent à la formation d’animateurs sportifs capables d’animer, gérer une association sportive locale. Ces sections préparent aux diplômes délivrés par le ministère de la jeunesse et des sports. Elles impliquent des partenariats avec les ligues sportives et les clubs locaux.

Le développement économique et agricole. Certaines formations et certains modules de formations se prêtent à la conduite de projet en lien avec les territoires et en partenariat avec les collectivités locales, les associations ou organisations professionnelles (diagnostics de territoire, études de milieu, enquêtes, projets d’utilité sociale…).

L’éducation à l’environnement et le développement durable. L’enseignement agricole est au coeur des enjeux du développement durable : biodiversité, qualité de l’eau, fertilité des sols, alimentation,  gestion des déchets, maîtrise de l’énergie… La convention cadre pour l’éducation à l’environnement en Pays de la Loire offre un cadre d’appui, de mutualisation, d’accès aux ressources et aux partenariats.

La coopération et la solidarité internationale avec, notamment, la possibilité pour les établissements de s’intégrer dans des jumelages ou des opérations de coopération décentralisée avec des partenaires locaux.

Illustrations des champs couverts par le PRADT 


Démarche : recencement, validation et suivi des projets

Recencement des projets en fin d’année scolaire N-1 : les projets peuvent être présentés individuellement par les établissements ou dans le cadre d’une démarche de réseau ; les projets inter-établissements seront portés par le CRIPT.

Validation, au regard des critères précédemment cités, par le SRFD en lien avec les animateurs des réseaux concernés par les actions proposées.

Le programme régional d’animation et de développement des territoires fait l’objet d’une évaluation technique et financière annuelle avec le Conseil régional dont les modalités seront définies par convention.

Financement

L’objectif est de doter ce programme régional d’animation et de développement des territoires d’un montant minimum de 100 000 € dont 50 000 € maximum de dotation du conseil régional. Les autres financements doivent se répartir entre crédits Etat (DRAAF-DRAC-DRJSCS…), crédits issus des partenariats locaux (collectivités locales, partenaires divers…) et autofinancement des établissements.

La répartition de la dotation du conseil régional entre les différents projets est effectuée par le CRIPT. Une convention est établie entre le conseil régional,  la DRAAF-SRFD et le lycée Jules RIEFFEL, support administratif et financier du CRIPT. Le reversement aux établissements se fait sur la base d’une convention établie entre le CRIPT et les établissements. Le SRFD assure la vérification du service fait et en rend compte au Conseil régional.

Logo Conseil régional des Pays de la Loire Logo de l'enseignement agricole