Citoyenneté, prévention, nutrition

Estim'émoi

Bien dans sa tête, bien dans son corpsDans le prolongement du précédent PRADT « Bien dans sa tête, bien dans son corps » et des actions de prévention mises en place au lycée Jules Rieffel, les élèves sont repartis à la recherche de supports d'expression des émotions, créateurs de mieux-être (meilleure relation à l'autre, diminution des conduites addictives...). Ils ont ainsi fait naître trois ateliers, d'écriture, d'illustration et de chant, qui ont eu pour but de libérer les blocages, et accepter le regard de l'autre. « Être soi en respectant l'autre » a encore été le thème abordé lors de l'intervention de la compagnie de la Pastière, une compagnie d'action culturelle à but pédagogique. Sous son prisme prévention-santé, l'action « Estim'émoi » a aussi permis aux élèves de profiter de l'intervention d'une sophrologue, pour apprendre à gérer du stress, d'une psychologue, pour comprendre les maux de l'adolescence, et du centre de planification du CHU. Et, comme chaque année, l'action a été marquée par le temps fort de la journée de formation des délégués. Ce projet a bénéficié d'un large éventail de soutiens, parmi lesquels la Région, la Police nationale, RESEDA, le Centre lesbien et gay de Nantes...

 

Les fleurs de la solidarité

 

Dans le cadre de la Journée de la femme, et en association avec le Secours populaire du Maine-et-Loire, les élèves de seconde professionnelle Production végétale du lycée du Fresne ont consacré un peu de leur temps de formation à celles qui subissent l'exclusion sous toutes ses formes, en leur offrant des compositions florales créées à l'exploitation du lycée. Ce moment a été l'occasion pour ces élèves de comprendre l'importance du respect de l'autre dans sa différence, et la richesse des échanges intergénérationnels.

 

S'ouvrir aux autres et à la diversité culturelle béninoise

 

Travailler sur les valeurs et les représentations, appréhender les effets de la mondialisation, ou encore se poser en acteur responsable : tels étaient les objectifs de 7 élèves de bac pro. du lycée du Haut-Anjou avant de partir à  la rencontre des jeunes Béninois du village de Zinvié, regroupés dans un club de protection de la nature, et de découvrir la réserve naturelle de la Sitatunga. Durant ces  moments, les jeunes ont pu échanger sur les méthodes de protection des espèces et des espaces. Cette action a aussi donné lieu à une étroite collaboration avec le refuge de l'Arche de Château-Gontier, géré par le Club d’étude et de protection des animaux et de la nature (CEPAN), qui devrait aboutir sur l'accueil de jeunes Béninois, pour bénéficier de cours de soins des animaux sauvages. Ainsi, comme le souligne un des pilotes de l'action, Arnaud Lefèvre,  « un objectif de la coopération à l'autre bout du monde peut aussi être de travailler avec des acteurs très locaux ». Une convention de partenariat avec le lycée agricole de Sékou est aussi en discussion, les deux établissements étant près à s'engager à oeuvrer pour l'échange d'élèves dans le but de contribuer à l'éducation au développement...

 

Reconquête ovine des territoires

 

Les ovinpiadesAvec comme objectif initial de renforcer l'image des métiers de berger et d'éleveur ovin auprès des jeunes, ce projet a fortement enrichi l'année scolaire de 9 élèves de bac techno. STAV du lycée Nature : participation aux « Ovinpiades » régionales organisées par le GIE Ovin Pays de la Loire – qui se tenait d'ailleurs dans l'exploitation de l'établissement ; à la finale départementale du Concours de jugement des animaux par les jeunes, lors duquel s'est brillamment illustré le jeune Anthony Robineau, ce qui lui a valu de représenter la Vendée sur le stand ovin lors du Salon de l'Agriculture de Paris. Au trophée national des lycées agricoles, qui se tenait cette année à Partenay (85), les élèves ont remporté une belle 3ème place. Durant ces différentes prestations, leur sérieux a été remarqué par tous les professionnels présents, qui ont pu apprécier leur motivation à défendre l'importance de l'élevage pour les territoires.